CD & DVD

Mottetti e canzoni
Mottetti e Canzoni Virtuose :
Lassus, Palestrina, Riccio…
La Guilde des Mercenaires

 

Après un premier disque consacré à la musique instrumentale de Bassano, le jeune ensemble La Guilde des mercenaires continue à creuser le sillon de la musique italienne des XVIe et XVIIe siècles, avec une très grande réussite.

 

Mottetti e Canzoni Virtuose : Lassus, Palestrina, Riccio… – La Guilde des Mercenaires

 

 » Violaine Le Chenadec, incidentally, has a light and evenly toned vocal quality, which is ideal for this repertoire. »

Musicweb-international.com

 » Le résultat est absolument enthousiasmant. Même une oreille habituée à la musique italienne de cette époque est immédiatement séduite par la variété et l’ampleur des sonorités et du jeu, la netteté des intentions et la force du discours.  » 

Resmusica.com

 » La surprise de ces mélodies enchanteresses se renouvelle avec la soprano Violaine Le Chenadec, interprète si délicate de ce même Pulchra es amica mea, « 

Musikzen.fr

Histoires sacrées
Charpentier
Histoires sacrées
Ensemble Correspondances

The performances are exemplary, with an urgency and conviction that reinforces the nature of these works as mini-dramas of distilled potency. The singers tear into the dialogues and choruses with a perfect equilibrium of passionate warmth and gleaming purity.

 

Charpentier : Histoires sacrées – Ensemble Correspondances

 

 » En faisant confiance à une musique qui n’a besoin ni de fard, ni de postiche pour être passionnante, Sébastien Daucé et son Ensemble Correspondances signent un nouvel apport indispensable à la discographie de Marc-Antoine Charpentier.. »

Notulae.fr

 » This is superb…Do not miss these wonderful performances…A splendid anthology. »

Gramophone.co.uk

 » These are executed accurately by each singer; never overdone, ever tasteful and stylistic, the voices blending in sheer beauty. « 

Theclassicreview.com

Descente
                             Charpentier
La descente d’Orphée aux Enfers Ensemble Correspondances

 

Jusqu’à l’époque de Charpentier, le mythe d’Orphée n’avait pas fourni matière à un opéra français. Ce fut chose faite avec ce fascinant petit joyau en marge de la grande tragédie lyrique. Charpentier nous offre ici un mythe en suspension, sans résolution, une « descente » insouciante et heureuse qui consacre le chant d’Orphée et le pouvoir séducteur de la musique. Une expérience poétique dans les profondeurs de la nuit qui inspire plus que jamais Sébastien Daucé et son Ensemble Correspondances !

 

Charpentier : La descente d’Orphée aux Enfers – Ensemble Correspondances

 » There is an abundance of breathtaking beauty to be heard here. Another state of the art release. »

Limelightmagazine.au

 » La sonorité des trois violes accompagnant l’entrée d’Orphée aux Enfers est délectable, les ensembles de bergères, ravissants (bravo à Violaine Le Chenadec, Caroline Dangin-Bardot, Caroline Arnaud et Lucile Richardot), le Pluton de Nicolas Brooymans, imposant. » 

Asopera.fr

 » Throughout, the writing is rich, unusual yet immediate. Orpheus’s journey through the underworld in search of Eurydice is memorably expressive. » 

Theguardian.com

 » Violaine Le Chenadec (Daphné), Caroline Dangin-Bardot (Oenone), Caroline Arnaud (Aréthuse, Proserpine), toutes trois dessus, sont à leur avantage dans ces rôles de nymphes qui exigent des voix pures et fraîches. »

BaroquiadeS.com

Pastorale
Charpentier
Pastorale de Noël 
Ensemble Correspondances

 

De 1684 à 1686, Marc-Antoine Charpentier offrit chaque année une pastorale de Noël à sa protectrice, Marie de Lorraine. Avec la mort du petit Louis-Joseph, dernier héritier de la lignée, la figure de l’Enfant Jésus allait prendre une place centrale dans les dévotions des Guise. Nées de ce contexte, les pastorales et antiennes de ce programme sont à la croisée des genres profane et sacré du populaire et du savant. Le mystère de la naissance y est évoqué avec un mélange de naïveté et de gravité qui émeut profondément.

 

Charpentier : Pastorale de Noël – Ensemble Correspondances

 » There is an abundance of breathtaking beauty to be heard here. Another state of the art release. »

Limelightmagazine.au

 » La sonorité des trois violes accompagnant l’entrée d’Orphée aux Enfers est délectable, les ensembles de bergères, ravissants (bravo à Violaine Le Chenadec, Caroline Dangin-Bardot, Caroline Arnaud et Lucile Richardot), le Pluton de Nicolas Brooymans, imposant. » 

Asopera.fr

 » Throughout, the writing is rich, unusual yet immediate. Orpheus’s journey through the underworld in search of Eurydice is memorably expressive. » 

Theguardian.com

 » Violaine Le Chenadec (Daphné), Caroline Dangin-Bardot (Oenone), Caroline Arnaud (Aréthuse, Proserpine), toutes trois dessus, sont à leur avantage dans ces rôles de nymphes qui exigent des voix pures et fraîches. »

BaroquiadeS.com

Les filles du Rhin
Schubert, Schumann, Brahms, Wagner
Rheinmädchen – Pygmalion

 

Sources d’inspiration majeures de l’Europe romantique pour les écrivains, les peintres (Victor Hugo, Nerval, Heine, Eichendorff ou Turner) et surtout les musiciens, les légendes du Rhin continuent de fasciner notre imaginaire. L’Ensemble Pygmalion et Raphaël Pichon nous invitent à ce voyage fantastique à travers des œuvres célèbres (Wagner) et d’autres, plus rarement enregistrées, qui constituent de véritables bijoux du répertoire pour chœur féminin.

 

Schubert, Schumann, Brahms, Wagner – Rheinmädchen – Pygmalion

 » En six chapitres, Raphaël Pichon et son ensemble Pygmalion rendent hommage « aux filles du Rhin » dans un album au charme fou, qui s’ouvre sur la vocalisation aux effets fantasmagoriques d’un même accord wagnérien, et se referme sur quatre chants brahmsiens d’une insondable mélancolie.. »

Telerama.fr

 » … a desert island disc, and one of those things you’d be tempted to rush in and save from a burning house. » 

Theartsdesk.com

 » Qu’importe alors le thème, il faut se laisser ensorceler par ces voix de femmes très pures, qui chantent parfois a cappella, parfois sans paroles, comme autant d’instruments de musique et de séduction. »

Forumopera.com

O Mysterium
Du Mont
O Mysterium 
Ensemble Correspondances

 

Pendant 20 ans (de 1663 à 1683), Henry du Mont a dirigé la Musique de la Chapelle du Roi soleil ; il élabora pour la messe quotidienne du souverain un nouveau répertoire musical constitué de motets à grand chœur et de pièces plus intimes pour voix solistes. … c’est à ces “ grands motets ” que Sébastien Daucé consacre une lecture renouvelée qui, tout en reliant particularités musicales et données historiques, en révèle toutes les beautés jusque dans leurs moindres détails !

 

Du Mont : O Mysterium – Ensemble Correspondances

 » En latin (impeccablement prononcé), les textes débordent parfois de sensualité. Ce n’est pas une surprise quand ils s’inspirent du Cantique des Cantiques, mais l’on reste coi d’étonnement à l’écoute du suave Desidero te millies, chanté par les femmes, qui s’adressent au Christ comme s’il s’agissait d’un amant.  »

Telerama.fr

 » This admirable recording consists of five grands motets and six elevations or petits motets…Sebastien Dauce’s direction is lively and sensitive, and the recorded sound is exemplary. » 

Gramophone.co.uk

 » The harmonies are always expressive, and there are some magical things, not least the build-up of texture in O Mysterium itself. Under Sebastien Dauce’s direction, these performances are deliciously opulent. » 

Thetimes.co.uk

 

Concert royal
Le Concert Royal de la Nuit
 Ensemble Correspondances

 

Fin février 1653, au lendemain de la Fronde, est créé au Louvre le spectacle le plus marquant du début du règne de Louis XIV, le Ballet Royal de la Nuit. Grandiose, et soigneusement élaboré au plus haut niveau de l’État, le livret de Bensérade fit appel aux meilleurs artistes de son temps. Chassant les troubles de la nuit, le jeune Louis XIV y dansa dans l’habit solaire qui sera le sien pour l’éternité. Inédit et incontournable !

Le Concert Royal de la Nuit – Ensemble Correspondances

« Récréation magistrale. »
CHOC de Classica de l’année 2015


« Un monde sonore qui s’affirme avec toujours plus d’élégance et de charme. »
La Croix


« Il ne restait que des lambeaux du mythique ballet qui consacra Louis XIV en Roi-Soleil. Un travail de reconstitution inspiré lui rend sa magnificence. »
ffff
de Télérama


« Une reconstitution qui enchante de la première à la dernière note. »
Diamant d’Opéra Magazine

Köthener
Bach
Köthener Trauermusik BWV 244a – Pygmalion  

 

Quand en 1728, meurt le Prince de Köthen, son ancien Kapellmeister n’a pas oublié les cinq années flamboyantes jadis passées à son service. Il lui dédiera une cantate funèbre presque entièrement construite sur la musique de deux œuvres majeures de cette époque : la Trauer-Ode et la Passion selon saint Matthieu. La partition est perdue, mais le livret et de nombreuses informations permettent aujourd’hui de restituer l’ouvrage. Raphaël Pichon nous invite à un jeu de pistes musical passionnant à bien des égards.

Bach –  Köthener Trauermusik BWV 244a – Pygmalion, Raphäel Pichon

« Raphaël Pichon et ses partenaires font partie des interprètes de Bach les plus inspirés. Leur secret ? Faire danser sa musique. Sans jamais freiner son entrain ni engourdir sa souplesse rythmique. Et la faire chanter dans une sorte de lévitation mélodique. « 

Telerama.fr


 » The band and the 17 singers perform with great conviction, and bring clarity and finesse to the music. »

Earlymusicreview.com


« Le chœur brille par la subtilité de ses inflexions ; il est généreux, habité, uni et passionné. »

Bachtrack.com

 

Litanies
Charpentier
Litanies de la Vierge
Ensemble Correspondances

Sébastien Daucé et ses musiciens nous proposent une interprétation somptueuse des motets à six parties composés par Marc-Antoine Charpentier pour la maison de Guise. Miserere en tête, ces œuvres constituent une parenthèse inattendue dans la musique du Grand Siècle. Le génie créatif, l’intériorité et l’intense ferveur d’un compositeur entouré de sa troupe fidèle de chanteurs et musiciens nous paraissent d’autant plus familiers que Charpentier s’y avère copiste (les partitions qui nous sont parvenues sont de sa main) et interprète – il tenait la partie de haute-contre.

 

Charpentier : Litanies de la Vierge – Ensemble Correspondances

 » …les chantres de Correspondance épousent les fluctuations du sentiment avec une finesse d’inflexion et une immédiateté inouïes en ces pages qui nous révèlent comme jamais l’âme du croyant dans sa bouleversante nudité. »

Forumopera.com

 » This admirable recording consists of five grands motets and six elevations or petits motets…Sebastien Dauce’s direction is lively and sensitive, and the recorded sound is exemplary. » 

Gramophone.co.uk

« This disc is a treasure, because of the repertoire and because of the performances. The Ensemble Correspondances delivers incisive performances in which the qualities of Charpentier’s music are impressively exposed. The singers have nice and supple voices and are very responsive to the text. Thanks to their precise intonation the harmonic pecularities come off perfectly. The label Recording of the Month is well deserved.  » 

Musicweb-international.com

 

Missa per 40
Striggio
Messe pour 40 et 60 voix
Le Concert Spirituel

C’est à la polychoralité de la Renaissance et au « Baroque monumental » que Hervé Niquet dédie cet enregistrement, en recréant les célébrations musicales dans la cathédrale de Santa Maria del Fiore à l’occasion d’un jour de fête en l’honneur de Saint-Jean Baptiste : la messe à 40 et 60 voix de Alessandro Striggio, Missa sopra Ecco sì beato giorno, est accompagnée du motet Ecce beatem lucem, lui aussi à 40 voix et du même compositeur. 

 

Striggio – Messe pour 40 et 60 voix – Le Concert Spirituel

 » Striggio est bel et bien un cerveau génial aux capacités immenses (60 voix structurées octuor par octuor pour l’Agnus Dei de la Messe à 40 voix séparées), capable d’organiser et d’écrire une Messe de pure jubilation exclamative et laudative, »

Classiquenews.com

 » Cette messe, interprété avec tant d’ardeur par le Concert Spirituel, vous transporte dans un univers extravagant, où la lumière de l’indicible et les couleurs vives de l’orchestre et des chanteurs, devient un enchantement baroque. » 

Monique.parmentier.over-blog.com

« What increases the appeal of this programme is the accompanying selection of fine motets by Striggio’s compatriot Orazio Benevoli’s…and some settings of plainchants by Francesco Corteccia that mimic the improvised polyphony that was a common occurrence in festive Masses such as that represented here…this disc certainly merits my personal accolade. » 

Gramophone.co.uk

 

Morales
Morales
Missa de Beate Virgine
Ensemble Jachet de Mantoue

 

Cristobal de Morales (1500-1553) Missa de Beata Virgine/Ensemble Jachet de Mantoue.
C’est une messe mariale somptueuse que nous offre ici l’Ensemble Jachet de Mantoue, une messe à 5 voix dans une écriture polyphonique très riche et variée. En alternance avec les parties de cette messe sont proposés des motets particulièrement émouvants à 5 ou 6 voix.

Morales – Missa de Beate Virgine – Ensemble Jachet de Mantoue

 » Morales démontre à travers toutes ces œuvres inféodées à l’intemporalité sa grande maîtrise de l’écriture polyphonique, fluide et complexe, avec des modulations harmoniques riches et parfois surprenantes. L’Ensemble Jachet de Mantoue n’en trahit rien, et illumine avec splendeur ces flots de notes édéniques. »

Resmusica.com

 » Ensemble Jachet de Mantoue presents the sumptuous and richly varied 5-part Mass of the Blessed Virgin interspersed with seven of Morales’s famous motets in which we discover a whole range of expression, from intense joy to lamentation. The ensemble is high;y praised for its performances and recordings.. » 

Savd.com.au

« Avant ce disque, l’ensemble Jachet de Mantoue avait déjà fait ses preuves : d’abord dans un enregistrement de Jachet lui-même, puis chez Tallis et Sheppard. On retrouve ici les mêmes qualités que dans les précédents opus : un équilibre parfait des voix, une connaissance intime du répertoire, un sens de la justesse sur tous les plans. » 

Musebaroque.fr

 

DVD

DVD 3 femmes, Histoires sacrées
Ensemble Correspondances

 

La première aventure théâtrale de Sébastien Daucé et de son ensemble se révéle bien prometteuse. Sous la complicité de Vincent Huguet, la qualité individuelle des interprètes associées à l’équilibre et à l’énergie collective, démontre que l’ensemble Correspondances fait aujourd’hui partie des meilleurs ensembles baroques.

DVD 3 femmes, Histoires sacrées – Ensemble Correspondances

 

 » La soprano Violaine Le Chenadec se montre elle aussi dans le même tempérament avec une voix douce et des aigus faciles. « 

Olyrix.com

 » Sébastien Daucé s’adjoint pour l’occasion les services de Vincent Huguet pour la mise en espace, ainsi que de la scénographe Aurélie Maestre et de la costumière Clémence Pernoud. La mise en lumière est quant à elle assurée par Bertrand Couderc. On met donc ici les petits plats dans les grands pour que la fête soit totale, ce à quoi l’on peut s’attendre tant les Correspondances nous ont jusque-là habitués au meilleur… »

Lyoncapitale.fr

Text conthnnnent

 » D’une magnifique inventivité, ces « opéras sacrés » (comme le seront les oratorios de Haendel) sont sertis de beautés musicales, de solos déchirants et de chœurs magnifiques, que Sébastien Daucé révèle avec la complicité du metteur en scène Vincent Huguet : car elles sont magnifiquement écrites pour être jouées autant que chantées. »

Ticketac.com

Sébastien Daucé, Ensemble Correspondances - Ballet Royal de la nuit
DVD  Ballet royal de la nuit
Ensemble Correspondances

 

« Le nom seul fait rêver : le Ballet royal de la nuit. Et pourtant, ce ballet de cour,imaginé par Mazarin pour asseoir le pouvoir du jeune Louis XIV au lendemain de la Fronde, est sans doute l’une des meilleures campagnes de « communication » jamais orchestrées. Le spectacle, entièrement consacré au monde nocturne, verra le rayonnant monarque, alors âgé de 15 ans, apparaître en Apollon, dieu Soleil dont le symbole aura la vie dure tout au long d’un règne de soixante-douze ans.« 

 

DVD Ballet royal de la nuit – Ensemble Correspondances

 » Le Ballet royal de la nuit, rêverie solaire et féerie totale. Parfois les rêves les plus fous deviennent réalité. Et cette réalité est tellement époustouflante qu’on se demande si on ne l’a pas rêvée… « 

Telerama.fr

 » … sans oublier Violaine le Chenadec pour l’une des trois – parfaites – Grâces françaises.« 

Concertclassic.com

 » Nuit resplendissante » – comme aurait dit le Gounod de Cinq-Mars – que celle offerte par l’Opéra de Caen. Nuit d’émerveillement, nuit de ravissement, tant le spectacle qui vient concrétiser plusieurs années d’efforts se révèle un enchantement comme le public rêverait d’en obtenir plus souvent. « 

Forumopera.com

Orfeo
DVD  L’Orfeo, Rossi
Pygmalion

 

 » Witness an historic occasion, as one of the first operas ever staged in France. Raphaël Pichon brings his expertise in early music as he conducts his own Ensemble Pygmalion and a cast of established young soloists.

Commissioned by Cardinal Mazarin in 1646 for the Carnival of the following year, the loss of Rossi’s own wife during the composition adds a deeply personal element to the Orpheus story. « 

 

DVD  L’Orfeo, Rossi – Pygmalion

 » …Ou encore les titulaires des trois Grâces, des trois Parques, et tous les chanteurs de Pygmalion qui contribuent eux aussi à la totale réussite de ce spectacle. « 

Forumopera.com

 » And the reconstruction brought us confirmation of what at first might have seemed no more than a simple intuition: we are dealing here with one of the greatest musical and dramatic masterpieces of the seventeenth century.« 

Prestclassical.com

 » Face à une telle découverte aussi splendidement réalisée, le public n’a pas ménagé son enthousiasme; ne parvenant pas à réfréner ses applaudissements au tomber de rideau, il a malheureusement couvert la péroraison musicale finale. Mais qu’importe ! Une telle ovation, surtout venant des nombreux jeunes présents dans la salle, a visiblement fait chaud au cœur de tous les artistes. »

Resmusica.com

Dardanus
DVD  Dardanus, Rameau
Pygmalion

 

 » Witness an historic occasion, as one of the first operas ever staged in France. Raphaël Pichon brings his expertise in early music as he conducts his own Ensemble Pygmalion and a cast of established young soloists.

Commissioned by Cardinal Mazarin in 1646 for the Carnival of the following year, the loss of Rossi’s own wife during the composition adds a deeply personal element to the Orpheus story. « 

 

DVD  Dardanus, Rameau – Pygmalion

 » Dans une partition qui lui réserve certaines de ses plus délicates intentions, le chœur exalte les délices harmoniques d’une écriture dont on admire une fois de plus la science. Tous les chanteurs se coulent dans le moule ramiste avec une même évidence fondée sur la diction, le style, les exigences de tessitures qui, pour être baroques, n’en sont pas moins larges « 

Forumopera.com

 » And the reconstruction brought us confirmation of what at first might have seemed no more than a simple intuition: we are dealing here with one of the greatest musical and dramatic masterpieces of the seventeenth century.« 

Prestclassical.com

 » The music is top-notch, and Michel Fau has done a splendid job in putting the drama across. Raphaël Pichon conducts admirably. I enjoyed this enormously and so, I hope, will you. « 

Classicalacarte.net